How to build homemade Compost Bokashi – DIY / Le bokashi de cuisine


J’ai été parisien pendant 40 ans et la fenêtre, pour moi, ça a été le jardin intérieur. On peut reproduire assez facilement un mode de fonctionnement de bactéries qui ressemble beaucoup à celui qu’on trouve dans un humus très sain. Bokashi ça veut dire compost en japonais et une des particularités de ce composteur c’est qu’on peut aussi en extraire les excès d’humidité qui sont non seulement un bon apport de minéraux, d’engrais mais aussi qui sont plein de micro-organismes efficaces en fait, c’est des bactéries qui ont été sélectionnées et regroupées on peut les trouver dans la nature mais les extraire, les sélectionner… c’est quelque chose d’assez délicat et c’est quand même beaucoup beaucoup plus simple de les acheter dans le commerce déjà toutes préparées. On va peut-être commencer à faire ça un petit peu. La grande originalité de ce compost c’est qu’il se fait de manière fermée on n’a pas de perte par évaporation on récupèrera beaucoup plus que dans un compost ordinaire. Et voilà, vous avez votre petit seau à Bokashi de camion. Dans ce seau, régulièrement je mets tous mes déchets de cuisine qui sont grignotés et valorisés par les micro-organismes efficaces Ce qu’il y a de quand même agréable avec ce principe c’est que c’est pas sale on va mettre les mains dedans, on peut… C’est important quand même parce que ça se passe dans la cuisine un lieu dédié à la propreté. Donc ce jus de Bokashi va être utilisé, bien sûr, dilué dans de l’eau pour arroser les plantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *